Partager

Ressources électroniques : ce qui change dans les abonnements en 2015

05 janv. 2015

Le point sur les abonnements de ressources électroniques qui évoluent en 2015.

Nous vous invitons tout d'abord à découvrir en ligne de nouvelles acquisitions porteuses d'intérêt :

  • Dalloz Bibliothèque : plus de 1200 e-books juridiques
  • des e-books en langue française acquis de manière pérenne :
    • Springer : plus de 200 titres en médecine
    • Numérique Premium : environ 200 titres en sciences humaines qui seront disponibles au courant du 1er trimestre 2015

Par ailleurs, la hausse de la documentation électronique couplée à la pression budgétaire actuelle nous ont contraints à désabonner certaines ressources qui étaient faiblement consultées, dont le contenu n'était plus à jour ou qui sont déjà acquises par nos établissements partenaires :

Lettres, sciences humaines et sociales

  • Encyclopédie Universalis : toujours accessible à distance via le portail de la BNU ;
  • Année philologique : toujours accessible à distance via le portail de la BNU ;
  • Brepolis (International Medieval Bibliography, Bibliographie de civilisation médiévale, International Directory of Medievalists, Lexikon des Mittelalters, International Encyclopaedia for the Middle Ages, Europa Sacra, Monumenta Germaniae Historica, Archive of Celtic-Latin Literature, Aristoteles Latinus Database, Database of Latin Dictionaries, Library of Latin Texts - Series A, Library of Latin Texts et Series B et Cross Database Searchtool) : toujours accessible à distance via le portail de la BNU ;
  • Mirabileweb : toujours accessible à distance via le portail de la BNU.

Droit, économie, gestion et sciences politiques

  • Hipe : base de données sur la propriété intellectuelle qui n’est plus mise à jour ;
  • base OCDE : très faiblement consultée ;
  • CAIRN « dossiers état du monde » : arrêt de la commercialisation.

Sciences, technique et médecine

  • Scopus : doublon de Web of science ;
  • AIP (arrêt de la souscription aux archives) : faiblement consultée ;
  • Lippincott : passage de 100 à 50 titres de revues pour des raisons budgétaires.

Le montant total de ces désabonnements s'élève à 131 000 euros.

En parallèle, des coupures de ressources sont à prévoir ce premier trimestre 2015 suite à la faillite de notre agence d'abonnement. En savoir plus.

Pour toute question relative à la documentation électronique : scd-doc-elec@unistra.fr

Dernière mise à jour de cette page le 26-01-2015